28 mars 2009

Toucher le néant de la pointe des pieds.

hathor02J'en ai marre. J'en ai plein le crâne et plein le cul aussi. Ça ne va pas du tout. J'feele pas. On dirait que tout me fait chier et que rien ne fonctionne. Y'a des gens qui m'énervent au plus haut point et j'aimerais bien les frapper. La santé ne suit pas, elle ne suit plus depuis déjà un bout de temps. Je ne sais pas quand viendra l'opération, mais j'ai hâte en crisse parce que ça fait mal. Je suis épuisée, bien à boutte. J'angoisse comme une folle, car je dois aussi aller consulter un docteur pour mon autre anormalité de santé. C'est vraiment chiant. J'capote ben raide. J'ai tellement peur, mais en même temps, j'ai la chienne d'avoir la réalité en face. Je ne veux pas m'attendre au pire, mais j'y pense tout de même. J'ai pas le temps de rien faire, je suis surloadée de travaux et mon corps ne veut plus suivre. J'ai l'impression de rechuter dans une putain de mono stupide et énervante. J'suis brûlée de A à Z. Je n'ai plus d'énergie, mais le comble de tout, c'est que je ferme ma gueule pour ne pas embêter les autres. Si j'en mentionnais un seul mot à ma mère, j'pense qu'elle se rongerait les ongles. Mais j'veux pas lui mettre un autre fardeau sur les épaules. Alors j'me tais. Sauf qu'aujourd'hui, j'ai besoin de tout écrire. De toute façon, mon blog est devenu un espace fantôme avec le temps donc... y'a pas de problèmes. J'peux parler.

Posté par Quidame à 19:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]


24 mars 2009

Ask me how do I feel.

742249513587337818

I'm feeling oh so bad. J'ai l'impression d'être la méchante petite fille qui pète la bulle des autres, mais moi, là-dedans, je ne me sens pas bien. Je ne suis pas à l'aise. J'ai un mauvais feeling et quand j'ai un mauvais feeling normalement...

Dès que j'ai mis les pieds dans l'appartement, j'ai eu l'impression d'étouffer. Suffoquer, chercher mon air, m'étrangler. Ce n'était vraiment pas une sensation agréable. J'avais simplement envie de m'enfuir au pas de course et de retrouver mon air. Mais elles, elles ont été charmées par l'endroit. Et franchement, ça me fend le coeur en deux, d'une manière, de ne pas avoir ressenti la même chose. Nous n'en serions pas là où nous sommes présentement si j'avais moi aussi manifesté un intérêt envers l'appartement. Mais c'est impossible. Pendant deux ou trois jours, j'ai essayé de m'imaginer vivant dans cet endroit. Impossible, tout simplement impossible. C'est trop petit, y'a pas d'espace de rangement, il n'y a qu'un seul garde-robe, le salon n'est pas un salon, c'est plutôt un petite espace où on peut essayer d'entreposer un sofa. S'il rentre. Je sais pas, ça ne fonctionne juste pas. It's impossible. J'ai beau faire des efforts, ça ne marche pas.

Et je me sens tellement mal. J'aurais le goût de fondre, le goût de disparaître parce que j'ai l'impression d'être égoïste. Normalement, la majorité l'emporte, mais je sais que je ne serais tout simplement pas capable de vivre là. Je ne peux pas céder, c'est contre mes principes, c'est contre moi. Si j'accepte, je me tire une balle dans le pied. Je vais être malheureuse et je vais sûrement finir par énerver mes deux autres copines. Ah, c'est un vrai chiard. Je me sens tellement mal. Laissez-moi tomber dans le vide. I don't know what to do, I don't know where to look. I don't know.

Posté par Quidame à 02:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2009

J'suis une vieille croute.

Beurk. Double beurk. Triple beurk. Beurk exposant l'infini.

Je viens tout juste de revenir à mon appartement après une soirée avec mes copines et, en ouvrant mon old school lecteur MP3, c'est la chanson «Friends forever» qui m'a accueilli:

«As we go on, we remember all the times we had together
And as our lives change, come whatever,
We will still be friends forever»

Tsé, juste pour me donner le goût de pleurer. Je devais chanter cette chanson à mon bal de graduation et voilà qu'à mon anniversaire de 20 ans, elle me remplit les oreilles. Et qu'est-ce qui a suivi? «Hier encore» de Charles. Aïe aïe aïe, on voulait sûrement m'achever...

Merde, j'ai 20 ans. 20 ans, célibataire, étudiante sans argent, inutile, qui ne sait pas quoi faire de sa vie, qui n'a toujours pas trouvé une perle rare parmi tant d'autres... Ouch, 20 ans d'existence, mais sans les connaissances. 20 ans d'existence et toujours dans l'ignorance. Ça fesse dans le dash.

Au moins, pour me consoler, mon amie m'a lancé ballons, gâteau, fleurs, baguette magique, couronne et champagne. Oui oui, la gentille. Quand je suis arrivée chez elle, des ballons m'attendaient à sa porte d'entrée et tout le salon était déjà disposé pour moi. Rien que pour moi. Wow, petit moment de plaisir. Sans compter celui que j'ai eu avec mon autre copine ce soir au restaurant. Bouffe indienne. Ah, mille délices. Un immense bonheur de saveurs dans ma bouche, miam. Orgasmique. Magique. Fantasmagorichique. Miam miam miam.

Posté par Quidame à 07:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2009

Merde, j'vais encore vieillir.

Dimanche, ce sera ma fête et je vais le dire ouvertement: ça me fait peur. J'ai la chienne de vieillir, comme à l'habitude depuis deux ou trois ans. Mais cette fois-ci, c'est pire. There's no coming back. Dimanche, je vais «célébrer» mon vingtième anniveraire. Oui, 20 ans. C'est beaucoup, c'est gros, c'est vieux. En bon québécois, ça me fait freaker ben raide.

J'ai pas le goût de vieillir, je suis bien comme je suis à l'instant présent. J'aimerais pouvoir figer le temps. À tout jamais. À ce moment précis. Pouf! Juste parce que. Je n'ai pas besoin d'aucune raison en particulier pour vouloir conserver l'âge que j'ai là. Maintenant. Tout de suite. J'veux juste rester la gamine que je suis. Je sais bien qu'un nombre ne changera pas ma mentalité, mais ça a tout de même de l'impact à l'écrit.

Moi, Quidame, je vieillis. Je change de chiffre. Je me rappelle encore de mon party surprise à dix ans. Quand ma famille et mes ami(e)s s'étaient caché(e)s un peu partout dans la maison. Et ma tante qui m'a dit: «Profites-en parce que là, tu en as pour encore dix ans avant de changer de dizaine! Mais Dieu sait que ça viendra beaucoup trop vite.»

Elle avait raison. Elle avait raison sur toute la ligne. Encore trois jours et j'aurai 20 ans. Beurk, ça me révulse, ça me répulse... Et pour ajouter à mon profond dégoût, je vais jouer toute la journée à la Madame dimanche. Oui, mes futures colocataires et moi allons passer notre temps à visiter des appartements. Quelle joie. Arke. Non, je ne fêterai pas mon anniversaire, mais en plus de ça, je devrai fouiller des armoires pour voir si le tout est en bon état.

Et pour être totalement honnête avec vous, je vais vous parler d'une profonde déception enfantine qui m'habite. Ma semaine dernière, je l'ai passée chez moi avec mes parents, mon frère et mes ami(e)s. Neuf jours de bonheur. Mais je ne sais pas, la petite fille en moi aurait bien aimé avoir un petit souper avec gâteau pour ses 20 ans. Rien, nothing, nada, niete. Je sais pas, ça fait sûrement «bébé gâté», mais des fois, des petites attentions, c'est chouette, non? Quand ta famille ne pense même plus à ses détails... surtout quand l'enfant atteint 20 ans de vie... C'est pas rien, il me semble. Tsé, ça va sûrement me valoir une crise d'angoisse! Il faut bien s'y attarder un peu.

I know, j'me contredis. Une fête reste une fête, non? J'aurai droit à un appel de ma maman et c'est tout. Ça me rend triste, on dirait. Ouais, j'suis juste une petite fille déçue. J'veux pas de cadeaux ni de cartes, j'veux juste... un souper en famille rempli d'amour. Mais je ne l'aurai pas comme je ne l'ai pas eu la semaine dernière.

Posté par Quidame à 03:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2009

Une histoire de "tag" de band...

Instructions du jeu:

1- Rendez-vous à l'adresse suivante: http://en.wikipedia.org/wiki/Special:Random. Le nom de l'article qui apparaît au haut de l'écran deviendra le nom de votre band de musique.

2- Allez sur le site qui suit: http://www.quotationspage.com/random.php3. Regardez la dernière citation de la page et prenez les quatre ou cinq derniers mots qui y figurent. Le résultat sera le titre de votre album de musique.

3- Dirigez-vous maintenant à cette adresse: http://www.flickr.com/explore/interesting/7days. Sélectionnez la troisième photo de la page, peu importe ce qu'elle est. Elle représentera l'image de votre album, soit celle de votre cover.

4- À l'aide d'un logiciel de photos, assemblez le tout et postez-le sur votre blog afin de partager le résultat avec les autres.

Alors, roulement de tambours... voici ce que sera mon band de musique:

alwand_river

Franchement, j'aime bien. Le hasard a bien fait les choses; un certain aspect poétique brille. Ah, quand l'ennui nous terrasse, on trouve toujours quelque chose d'inutile à faire... En voilà la preuve!!!

Posté par Quidame à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]