Ouin ben, mon opération a encore été retardée. Je commence à en avoir plutôt marre, surtout que cette fois-ci, ils ne nous ont pas averti d'avance. Nous nous sommes rendues, ma mère et moi, au bloc opératoire pour enfin se faire annoncer qu'il y avait trop de retard et que je ne pouvais pas passer sous le bistouri le 23 juillet.

Quel cauchemar! J'en dors plus la nuit tellement j'angoisse et on retarde le tout une autre fois. Je n'en peux plus! Au moins, je n'aurai pas à attendre un autre mois à rien faire. Enfin, si tout va bien. Mon opération est désormais inscrite pour le 5 août. Oui oui, dans exactement un peu moins d'une semaine. J'espère que cette fois, ce sera la bonne. Même si je redoute le mal, les anti-douleurs, les pleurs, le stress et la gêne que j'aurai. Ah putain, que ça me fait peur! Mais bon, je dois être une grande fille, non?! J'ai tout de même 20 ans...

BEURK. J'capote, je suis vraiment sur les nerfs et je pense que s'ils annulent encore mon opération, j'leur saute au cou et j'les attaque tous un par un. Oui oui, je vais m'inventer des griffes et les pulvériser avec ma violence grandissante.

Bon, ça suffit, j'arrête. J'me tais et... cristie que j'ai hâte d'être à Montréal, d'avoir un emploi et de ravoir Internet Haute Vitesse pour faire c'que j'veux quand j'veux! Excusez-moi, j'ai la flemme de me relire et de voir si faute(s) il y a. Tant pis.