i347730546_59798_6

Eum, ok.

Trois entrevues en deux jours pour trois jobs différentes. Résultat? J'ai TELLEMENT eu les trois postes!!! Mais là, j'suis en grosse crise existentielle parce que je ne sais plus choisir. Choisir quoi? Pour quelles raisons? Et donner mes réponses en si peu de temps? Ouch.

En fait, j'ai déjà éliminé l'entreprise avec laquelle j'ai eu un entretien cet après-midi. Un genre de centre de "vente, mais pas vente" par téléphone. Yikes, kill me! En plus, le salaire est minimum donc...

Plus que deux choix, mais c'est Ô combien difficile!!

La job qu'on m'a offerte hier comporte plusieurs avantages: tout près de chez moi (genre 20 minutes de marche/métro), salaire assez intéressant, possibilité d'augmentation après trois mois, bonifications allant jusqu'à 400$ par mois, emploi stable de 40 heures/semaine (en fait, 45), horaire commençant à partir de midi pendant la semaine et à partir de huit le samedi, avantages sociaux, etc. Le gros hic? Beaucoup de blabla technique auquel je ne suis absolument pas familière, ambiance ô que trop déprimante pour vivre et compagnie, à la base, pas mal plus anglophone que francophone. Ok, je suis assez bilingue, mais juste à penser que je vais me métamorphoser en "square head" neuf heures par jour parce que les clients au téléphone ne comprennent pas un foutu mot français, bah... ça me déprime encore plus! (Je n'ai rien contre les anglais, mais ma langue première à moi, c'est le français, c'est tout! LOL.)

Entrevue de ce matin? Emploi sympathique situé au centre-ville, bonifications intéressantes pas mal à chaque mois, service à la clientèle, emploi de 40 heures/semaine, deux jours de congé qui se suivent, quelques week-ends au complet de libre, domaine de vente intéressant, équipe jeune et dynamique, employés motivés et motivants, moitié anglais, moitié français, etc. Désavantages? Loin de l'appartement (ok, pas tant que ça, mais c'est quand même 40-50 minutes de marche/autobus/métro), salaire moins compétitif que l'autre job, horaires indéfinis, avantages sociaux presque inexistants (je pense), vente à la commission par moments... Et le p'tit bonhomme tout gentil qui m'a posé des questions, il est trop gentil pour que je l'abandonne après quelques mois si je me trouve un meilleur emploi. Ben, j'pense. (C'est parce que la formation dure au moins trois mois et il veut des employés qui resteront là au minimum un an... j'me sentirais trop vache. Ouille.) 

Mais ah, câline, j'sais pus quoi faire! Une job me crie de la choisir parce qu'elle réussira mieux à payer mes dépenses nécessaires (bouffe, voyagement, cellulaire, internet, appartement, électricité, etc.) et l'autre hurle de me prendre parce qu'elle n'assurera pas ma dépression jusque dans l'fond du barry. Aïe aïe aïe, problématique, problématique, quand tu nous tiens! Pis le centre de design d'intérieur qui n'a toujours pas essayé de me contacter pour la job de réceptionniste... Ah, c'est tout tristounet!