Ouf, it's been a long long time. 

Je suis disparue tellement longtemps et je ne crois pas avoir l'intention de revenir quotidiennement. Même si dans le fond, il y aurait plein de choses à dire, plein d'histoires à raconter. 

J'me suis déconnectée, j'me suis débranchée. J'avais presque l'impression que ce n'était plus qu'un fardeau, une obligation. Alors j'me suis coupée du monde de la blogosphère et j'ai écrit ailleurs autrement. Sur des bouts de papier et sur des documents informatiques. J'ai écrit des mots qui faisaient mal, des mots doux, des mots choquants, des mots qu'il me fallait crier sous forme de dialogues. En tête à tête avec moi-même. 

J'respire presque mieux maintenant. Ou plutôt, j'arrive à survivre. J'arrive à survivre malgré les détails qui me tracassent et qui me tuent encore et encore chaque jour. Oui, je sais. Je suis lourde, je suis lourde à lire pour de nouvelles paroles sur mon petit espace, mais... Just too bad.