a_sonic_blanket_by_jasinski-d42gtla

Les gens ne comprennent pas. Ils disent comprendre, mais ils ne comprennent pas. Ils ne comprennent absolument pas. Ils ne peuvent pas comprendre parce qu'ils ne l'ont jamais vécu. Ils devraient arrêter de dire qu'ils comprennent parce qu'ils n'y comprennent franchement rien du tout. 

Ma mère n'arrête pas de me dire que je vais aimer ça, entendre. Elle n'arrête pas de me dire qu'elle comprend ce que je vis. Non, elle ne me comprend pas parce qu'elle n'est pas dans ma situation. 

En une fraction de seconde, on ne lui a pas tout enlevé ce qu'elle connaissait. En une fraction de seconde, on n'a pas détruit la réalité dans laquelle elle vit depuis plus d'une vingtaine d'années. En une fraction de seconde, on ne lui a pas imposé un environnement inconnu au sein d'un environnement qui lui était autrefois connu. En une fraction de seconde, on ne lui a pas volé son identité. En une fraction de seconde, on ne lui a pas dit que sa vie n'était qu'un mensonge. 

Depuis hier, je porte une prothèse à l'oreille gauche pour compenser ma perte auditive de 50 décibels. Toute ma vie, j'ai vécu avec cet handicap. Toute ma vie, je me suis habituée à un environnement que je n'entendais qu'à 50 % d'un côté. Et voilà que maintenant, plus rien n'a de sens pour moi. Je n'ai plus aucun repère dans mon propre appartement. 

Depuis hier, j'entends tous les moindres petits sons. Je sursaute à chaque bruit, à chaque geste. J'ouvre le robinet et je frôle la crise cardiaque. C'est trop fort, c'est beaucoup trop fort. Je dépose un couteau dans l'évier et j'en ai presque un mal de tête. Je tape sur mon clavier et ça résonne dans ma tête. Ma colocataire me parle et je l'entends avec réverbération. Je ne reconnais plus rien, je distingue même des bruits qui m'étaient autrefois complètement inexistants.  

Je parle et je ne me reconnais plus. Je parle et ma voix semble sortir tout droit d'un micro. Je parle et ma voix lance un écho dans mon coco. On m'a dit que c'était normal. On m'a dit que j'allais m'y adapter. Mais c'est malsain. C'est complètement insupportable. 

Tout me dérange, tout m'irrite, tout m'agresse. Je prends des feuilles de papier dans mes mains et ça fait du bruit. Je plie mon linge et ça fait du bruit. Je déplace une mèche de cheveux et ça fait du bruit. C'est l'horreur. Tout fait du bruit tout le temps. 

Je ne peux pas concevoir que les autres entendent toujours ces choses-là. C'est impossible. C'est trop fort, c'est beaucoup trop fort. Et c'est dérangeant, très dérangeant. Comment peuvent-ils vivre ainsi? J'ai envie de m'arracher les cheveux de la tête dès que je bouge un petit peu. 

Finalement, j'étais peut-être bien dans mon cocon de silence...