23 septembre 2008

Culture en péril.

Parce que je veux d'un Canada riche en cultures. Parce que je désire voir un soutien financier pour des projets qui en valent la peine. Parce que je veux sourire en pensant aux arts visuels, à la danse, au graphisme, à l'écriture, à l'acrobatie, au cinéma, au design, à la chanson, au théâtre (et j'en passe) présents dans notre pays. Parce que c'est une fierté et qu'il faut afficher nos arts. Parce que la culture existe depuis la nuit des temps, fait partie de nos racines ancestrales et détermine, en quelque sorte, notre identité. La culture, moi, j'y crois.

Évidemment, ce vidéo ne plaira pas à tout le monde, mais il y a tout de même une part de vérité dans les propos qu'on tente de montrer à la face des gens. L'humour est un moyen comme un autre pour faire passer un message. Moi, j'ai les deux pieds dans le domaine des arts et je ne veux pas voir la culture s'effacer au fil du temps. Des coupures aussi grotesques, ça fait mal. 

Parce qu'il faut tous et toutes partir à quelque part et qu'il ne faut pas mettre une croix sur le talent omniprésent au Canada. Soyons fiers de ce que nous sommes et de ce que nous faisons.

Et je ne veux pas de tas de merde dans vos commentaires. Si vous avez quelque chose à dire, dites-le, mais souvenez-vous qu'il y a toujours une façon de dire les choses dans le respect de l'opinion de l'autre. Ainsi, moi aussi je respecterai ce que vous pensez.

Posté par Quidame à 23:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]


18 septembre 2008

Bla re bla.

924204956_smallAvant, j'me disais "Merde, j'dormirai pas d'la nuit, j'ai beaucoup trop à faire". Et maintenant, j'me dis "Si j'me couche tout de suite, j'vais avoir beaucoup trop d'heures de sommeil. 'Faut que j'attendes un peu avant d'aller au lit." Ah, le changement de programme. C'est un monde tout croche, c'est l'envers du décor, le revers du contraire, le dessus-dessous de la vie d'avant, c'est... c'est différent, voilà tout. Mais c'est quand même drôle, non?

Puis finalement, j'crois que j'm'y plais bien. J'ai tout oublié, de A à Z. D'accord, je chante encore les foutus vaccaïs et je raconte parfois des anecdotes du temps d'avant, mais sinon, j'pense que je suis bien où je suis. Et en voyant les autres rusher comme des débiles, j'me sens heureuse. Pas de tracas, pas de stress et plein de temps libre pour faire ce que bon me semble. Oui, je cherche encore un job, mais au moins, je relaxe. Moins de tensions, moins de crises d'angoisse, moins de panique, moins de couraillage et des sorties une fois sur deux. C'est le bonheur, en quelque sorte.

Et j'ai plein de projets d'écriture et d'arts. Oh, et plus j'y pense, plus j'ai le goût de m'investir dans le domaine du design d'intérieur, à côté du chant et de la musique. Beaucoup de bidous à débourser, mais j'm'en fous pas mal. I want to like my future.

Posté par Quidame à 04:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 septembre 2008

Un pot-pourri de nouvelles.

2597411288_f95e5bde2cCatherine Major est une déesse. Oh, et son contrebassiste est lui, un apollon avec ses petits cheveux bouclés et son sourire en coin. Le spectacle était succulent, by the way. Parfois touchant, parfois entraînant, parfois enveloppant, parfois torride. J'ai même versé quelques larmes tellement c'était beau et que la poésie de la musique et du texte vibrait en moi. Une belle soirée, quoi.

Et sinon, j'ai toujours pas trouvé d'emploi. Je vais aller jeter un coup d'oeil à la bibliothèque municipale à côté et aussi au dépanneur et au Subway demain. En dernier recours, ce sera le foutu Tim Hortons au coin de la rue. Quelle horreur, je n'ai absolument pas le goût de me retrouver là. On dirait que j'me presse pas pour apporter mon CV à c't'endroit-là de merde. Parce que j'ai l'impression que dès que je vais appliquer, on va m'engager. Beurk. Ça m'fait peur, ça m'écoeure, même. En attendant, bah, j'attends. Et j'ruine mon argent.

Oh, et y'a G. aussi. Le mec de mes cours de théâtre. Je sais pas, quand c'est rendu que c'est une copine qui m'dit qu'elle a remarqué de quoi entre nous deux, c'est... LOUCHE. Elle perçoit un méchant bon courant entre nous deux, quelque chose de fort et d'inexplicable. Ah ouais? Ah bon. Mais de toute façon, il est trop jeune pour moi. Il doit bien avoir dix-huit ans. Ah, la jeunesse.

Posté par Quidame à 04:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2008

Ouf, vivement qu'aujourd'hui se termine.

butterflyEst-ce qu'aujourd'hui c'est vendredi 13 et personne ne m'a averti? On a oublié de me le mentionner ou quoi? Depuis mon réveil, tout va de travers. J'ai fait gaffe par-dessus gaffe. Sans arrêt. Sans brillance ou intelligence.

Mon pot de sauce spaghetti m'a explosé en pleine figure (et c'est pas peu dire: j'en avais partout sur mon t-shirt), ma bouffe a ensuite agi comme une bombe dans le micro-ondes, mon horloge s'est retrouvée sur le sol et a cassé en mille morceaux quand j'ai refermé la porte de ma chambre et pour finir, le comble, j'ai loupé mon entrevue de job. Dès la première question, ç'en était fini parce que je ne viens pas d'ici et que je ne pourrais pas travailler les étés et rester là toute ma vie.

Eh oui, la petite madame, fort sympathique en plus, cherchait une employée qu'elle pourrait garder éternellement parce que le training dure plus de cent heures. Quel gâchis, en mettant les vraies cartes sur table, je me suis faite refuser un travail. Et en plus, elle n'arrêtait pas de répéter que c'était vraiment trop dommage parce que je semblais si enthousiaste et que j'avais un sourire accrocheur. Mais quoi? Elle aurait pu me prendre quand même, non? Même si ce n'était pas pour toute ma vie! Enfin, elle m'a dit que c'était certain que j'allais me trouver un emploi facilement avec ma présentation et ma personnalité. Ouais, mais l'problème, c'est que à c'te temps-ci de l'année, y'a plus de place nulle part. Sauf au Tim Hortons et au Subway. Oh joie. Double joie. Triple joie.

Quelle journée de merde.
Heureusement, j'ai une autre entrevue demain soir à l'Aubainerie Concept Mode. Qui aurait cru qu'une Quidame appliquerait dans une espèce de boutique de linge? Ma foi, même moi je ne l'aurais jamais pensé. On va espérer que cette fois-ci, tout ira mieux. Et si quelqu'un ose me demander d'où je viens, je lui dirai que je suis ici pour le restant de mes jours, bon! Si c'est le mensonge qu'ils veulent et qui permet d'obtenir une job, eh bien, je mentirai!

Au moins, la comédie musicale Le Roi Lion m'a pris sous son aile. On m'a engagé à titre de choriste et danseuse. J'aurai au moins ça à faire des mes soirées, quelle chance!

Posté par Quidame à 20:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 septembre 2008

Ça va sans doute passer...

C'est ridicule, mais y'a ce garçon dans mes cours, ce garçon qui est venu se présenter à moi dès le premier jour, pendant que les autres me jugeaient du coin de l'oeil. Ce garçon avec qui, il me semble, le courant passe aisément. Ce garçon aux yeux clairs et au sourire enchanteur. Charmant et charmeur. Ce garçon avec qui j'ai tant souhaité être jumelée pour nos scènes de théâtre. Celui-là même avec qui la professeure m'a finalement mise en équipe. En groupe de deux. Lui et moi. Moi et lui. Deux. Juste tous les deux. Personne d'autre. Ce garçon qui voulait à tout prix être ma réplique et qui, triomphant, m'a annoncé aujourd'hui que ça y était, on serait partenaires pour toute la session. Ce garçon qui s'assoit toujours à mes côtés et qui, lorsque nous faisons nos lectures de texte, s'approche toujours un peu plus. Oui, ce garçon.

Eh bien, je sais pas. J'y pense tout le temps, quoi. Je sais pas, c'est étrange. J'le connais même pas, mais pourtant, j'peux pas m'empêcher de le voir, juste là, dans mon petit crâne. C'est bizarre, ça doit être la rentrée scolaire. Une folie passagère, seulement l'émerveillement d'avoir rencontré un garçon sympathique. Comme c'est curieux, très curieux.

559488079av
Parce que j'me sens
comme une petite fille,
voilà tout.

Posté par Quidame à 02:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]


01 septembre 2008

Point.

I want a fuckin' freakin' man. NOW.

13781189_ef9394e05a
«The greatest thing you'll ever learn
is just to love and be love in return.»


Mais cristie qu'des fois, c'est long à attendre, l'mec l'prince charmant.

Posté par Quidame à 01:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 août 2008

Back back back.

J'ai redéménagé, j'ai rencontré mes nouvelles colocataires, j'ai commencé à décorer ma chambre, j'ai un horaire merdique de seulement 14 heures de cours, je ne suis pas reprise en théâtre musical et il n'y a aucune place pour moi en chant populaire. Mais à part de ça, je cherche à me bâtir une nouvelle vie.

Recréer des liens d'amitié avec mes nouveaux partenaires de classe, apprendre à mieux connaître mes coéquipiers qui, soit dit en passant, se connaissent déjà tous entre eux, essayer de me faire une place au sein de l'équipe, tenter de mettre un sourire dans ma face pour laisser paraître que "j'aime bien où je suis".

Oh, et je dois me trouver de quoi m'occuper aussi. Chercher un emploi, passer des entrevues, essayer des auditions pour des spectacles en dedans et en dehors de l'école, commencer à m'entraîner avec ma copine, aider mon ami à déménager, aller voir mon monde à Montréal, essayer de remplir les trous béants de mon horaire.

Mais bon, j'vais passer à travers. J'vais essayer d'arrêter de pleurer à chaque fois que j'vois mon ancien monde de théâtre musical. Essayer de leur montrer que je suis capable de survivre malgré tout. But it's hard. Parce que j'les aimais tellement. Les gens, j'parle. Les cours aussi, mais j'crois que c'est l'ambiance qui va plutôt me manquer. Les visages accueillants, les délires incroyables, les conneries épouvantables, les séances de blabla quotidiennes, les rires, les voix...

I'll see, I'll see... 'Faut peut-être juste que j'me donne du temps. Mouin.

Posté par Quidame à 21:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 août 2008

Wicked, wicked, wicked!!!!!

wicked_defy8 Un seul mot: WICKED.

Dans tous les sens du terme. Parce que le show, Wicked (pour ceux qui n'ont pas fait le lien), était EX-TRA-OR-DI-NAIRE! J'en rêve encore. Dire que ma mère trouvait que 85$ le billet  n'en valait pas la peine. ERREUR. Profonde erreur. C'est tellement le best musical show ever! C'est un bijou, de la pure fantaisie et un extrêmement pur délice. Miam miam et re-miam.

Un orchestre des plus sensationnels LIVE, des performances (chanteurs/comédiens/danseurs) à en couper le souffle, un décor hallucinant, des effets spéciaux magiques et des jeux de lumières splendides. Aucun regret, aucune déception, aucune critique négative à faire. Mise à part une note de musique chambranlante et la voix de Glinda (la doublure) bizarre et en mutation. Mais tout de même bien amusante.

Oh wow, quel petit (non, GROS) chef d'oeuvre. Un souvenir qui restera à jamais graver dans ma mémoire. Des émotions contradictoires, mais saines. Des chutes en apnée, mais volontaires. Sérieusement, je ne trouve pas les mots. Cette production de Broadway est tout simplement parfaite et géniale.

Let me dream of it again, let me dream.

Posté par Quidame à 05:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 août 2008

Oh yes, ma'am!

22ly1

Aujourd’hui, je dis merci à Sarah Jessica Parker. Parce que sa ligne de vêtements Bitten est fort abordable en plus d’avoir belle allure. Oh et bien sûr, elle convient à toutes les jeunes femmes, petites, grandes, rondes, courtes, minces, dodues. C’est là le plus merveilleux avantage. Et comme elle dirait : « Fashion is NOT a luxury ». C’est sans doute pour cette raison que je suis revenue des États-Unis avec une nouvelle garde-robe complète et ce, pour la modique somme de 230$. It’s a brand new Quidame, come on down!

Je n’ai jamais autant magasiné de ma vie, mais surtout, je ne l’ai jamais fait avec autant de plaisir et de sourires. Oui oui, vous avez bien lu. Moi qui normalement sacre à tout bout de champ dans les séances de magasinage, n’ai pas prononcé un seul blasphème hier. On aurait dit que tout ce que j’essayais (ou presque) me faisait comme un gant. Une vraie petite princesse gâtée pourrie. YAOU!

En tout, je suis repartie avec 16 morceaux de linge, 2 sacoches et 2 disques compacts. Une aubaine des plus in-croy-a-bles. Non mais, y’avait un magasin où tout était à 8,98$. Vous vous rendez compte? Huit piasses et quatre-vingt dix-huit! Jeans, pantalons propres, t-shirt, veston, shorts, souliers, bijoux. Tout, tout, TOUT était à ce prix fantastique et EXCESSIVEMENT abordable. Laissez-moi vous dire que j’en ai ben gros profité. Et je compte bien retourner faire un petit tour aux States bientôt, moi là. On dirait qu’on pogne automatiquement la piqûre, y’a pas l’choix. À c’te prix-là!

Chose certaine, j’vais faire une entrée des plus confortables au cégep cette année. Quatre nouvelles paires de jeans, un veston, quatre t-shirts, deux robes, un pantalon propre, une blouse, une veste et deux tops fort chics et sympathiques. Câline que j’ai hâte de me pavaner maintenant; j’arrête pus d’y penser. J’étends mes vêtements sur mon lit pis j’fais des matches asteure! Y’a pas à dire, j’suis vraiment fière de mon coup.

Posté par Quidame à 04:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 août 2008

Eh ben.

Demain, c'est les States, comme diraient sûrement les personnages de Michel Tremblay dans les belles-soeurs. Eh oui, après un bon gros 24h de stress pour les douanes, on a décidé d'y aller pareil. De franchir les limites (ouh là, un presque jeu de mots) et d'aller magasiner de l'aut' bord des frontières. Et j'espère en beau titi que j'vais trouver quelques jolies fringues qui me feront à ravir. Ok, peut-être pas à ravir, mais qui me feront, du moins.

Et sinon, j'suis tellement occupée ces temps-ci. La tête complètement ailleurs, le travail, les projets artistiques (j'ai d'ailleurs fait une surprise à mes parents en peinturant et redécorant leur chambre à coucher), les devoirs d'anglais, les rencontres, les brainstormings, etc. Mais on survit. J'souhaite cependant avoir bientôt un peu de temps libre. En tout cas, pour ça, on verra bien, hen. Parce que la rentrée scolaire approche et que rien ne sera de tout repos à partir de là.

Anyway, j'me lève tôt demain alors j'lâche l'ordinateur LIVE. J'avais juste le goût de laisser quelques mots ici. Brefs et plus ou moins précis, mais tout de même existants.

Posté par Quidame à 04:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]